Archives de Tag: FIV

Comment appréhender la suite ?

Par défaut

Il y a une semaine, la prise de sang sonnait le glas de cette FIV que je peux maintenant numéroter : 1.

A peine quelques heures après la publication du <2 ui, la secrétaire du cabinet m’appelle. Elle me dit que Dr Paul Nord n’est pas content du tout du résultat (pas autant que moi) et qu’il veut me revoir vite pour envisager la suite :

« Vous êtes d’accord pour enchaîner sur la suite, n’est ce pas ?

–  Heuuu, tout dépendra de ce qu’il préconise pendant le rendez-vous. Mais théoriquement, oui. »

Alors voilà, depuis le début de cette FIV1 je me suis dit : je n’enquille pas sur une FIV 2 sans mener des examens complémentaires. Mais j’ai comme le pressentiment que Paul Nord va vouloir enchaîner sur la FIV2. Et d’un côté c’est tentant. Mais d’un autre, ça fait 3 ans et demi qu’on est en PMA…

J’ai donc besoin de vos lanternes pour bien appréhender ce RDV et poser les bonnes questions. Petite récap vite fait :

  • une FC précoce grâce au clomid fin 2010.
  • Entrée en PMA en 2012.
  • Un an de stimulations simples : 0 accroche.
  • 3 IAC en 2014 : 0 accroche
  • 1 drilling début 2015 : aucun résultat
  • Une FIV1 en septembre 2015 : 4 embryons (2 beaux, 2 moches). Un transfert frais d’un beau, TEC1 d’un beau, TEC2 des 2 moches. Résultat : 0 accroche.

Au niveau des examens, j’ai fait les prises de sang habituelles (AMH, etc.) et la radio des trompes (hypersalpmachin). Du côté de Flonflon tout est ok : sperme de compèt.

J’ai déjà parlé de MatriceLab avec Paul Nord. Il le fait faire mais après 3 TEC avec zéro accroche. Je suis bien à 3 transferts mais seulement 2 TEC. Et sur mes 3 transferts il n’y avait « que » 2 beaux. J’ai peur que ça ne fasse pas assez d’échecs pour lui. Et puis, est ce que mon début de grossesse compte ? Certes, ça ne s’est pas accroché longtemps (FC faite une semaine après la pds positive) mais ça s’est accroché !

Qu’est ce que vos médecins vous ont préconisé ? Est ce qu’il y a des Pmettes ayant fait des FC qui ont fait MatriceLab quand même ? A partir de combien de transferts frais/congelés vous ont ils proposé cet exam ?

Après je me dis qu’on peut faire la FIV2, transférer les beaux s’il y en a et faire MatriceLab entre 2 transferts si on voit qu’il n’y a toujours pas de nidation. Ou alors, on fait la FIV2 et on voit après…

J’ai aussi envie de lui parler de la qualité de mes ovocytes : est ce qu’ils sont de bonne qualité ? Comment le savoir ?

Flonflon veut parler du transfert frais : était-ce une bonne idée sachant que je faisais une hyperstim, certes contrôlée dans les règles de l’art, mais bon avec un corps soumis à rude épreuve.

Bref, si vous voyez d’autres pistes à explorer, d’autres sujets à aborder n’hésitez pas.

 

 

 

 

 

 

Publicités

Que celles n’ayant eu AUCUN symptômes durant leurs DPO se manifestent !

Par défaut

Je flippe.

J’ai les boules.

J’angoisse.

J’ai les chocottes.

Pourquoi l’issue de cette tentative serait différente alors que RIEN n’est différent par rapport aux transferts précédents ?!

Alors plutôt que d’aller sur Crétissimo ou de pianoter « dpo sans symptômes » sur Gogole, je préfère remettre  mon état psychique entre vos mains…

Aujourd’hui je suis 8 jours après mon TEC, soit à 13 dpo. Et comme mon titre l’indique je n’ai AUCUN symptôme. Aucun signe annonciateur. Aucun présentiment, comme certaines ont parfois. C’est juste une phase lutéale banale avec seins sensibles depuis que je prends la progestéfouf (donc avant le tec). Aucune fatigue. Je dirai même que je pète le feu.

J’ai pas envie de connaître le résultat. J’ai trop peur. Je ne sais même pas pourquoi j’écris cet article alors que ma raison SAIT que les symptômes ça veut rien dire, etc, etc, etc. Mais mon cœur s’emballe et me fait paniquer.

Pourtant – hein – hein – hein – dites, c’est possible d’avoir un +++ sans aucun symptômes ?!

Pour vous mesdames et messieurs, voici…

Par défaut

… la fameuse danse du transfert !

Un savant mélange de Derviche Tourneur pour la position des bras,

derviche

avec un ingénieux croisement de doigts ;

doigts-croises-2

pour finir avec d’un déhanché à la Elvis pour les sautillements !

elvis

 

Paul Nord, si ça marche, tu brevettes cette danse pour qu’elle soit pratiquée à chaque transfert dans tous les centres PMA de France et de Navarre (et puis tu viens aussi dans mes bras faire un câlin !).

Ici tout va bien. A 10 dpo et 5 jours post-transfert, j’ai toujours une pêche d’enfer et rien de différent par rapport à mes transferts précédents. La routine continue.

Bon weekend les blogopotes !!

 

 

 

 

La routine

Par défaut

Depuis lundi, jour de la St Parfait, je couve mes deux moches, derniers pingouins de cette FIV que j’espère Unique. On en est donc au troisième transfert et à 4 embryons transférés en tout.

Rien de bien différent par rapport à d’habitude. Ca commence à être la routine. Comme je suis dans un petit centre, j’ai toujours affaire au même biologiste, Dr Spoutnik. Et c’est toujours mon gynéco, Dr Paul Nord, qui me fait mes transferts. On commence à bien se connaître tous les 3. Ni moi, ni Flonflon n’avons jamais montré nos cartes d’identité lors de ces rendez-vous, que ce soit jour de ponction ou de transfert. Jamais nous n’avons eu à faire d’étiquettes, sauf le jour de la ponction car il y avait hospitalisation. On remplit juste un petit papier pour autoriser le transfert et, « roule ma poule ».

Comme d’hab, l’ambiance est détendue. Spoutnik papote course à pied avec nous en attendant que Paul Nord prépare la salle de transfert. Paulo nous emmène et papote durant toute la durée du transfert.

Comme d’hab, Fonflon ne voit jamais rien quand on me dépose les embryons (y regarde pas au bon endroit aussi ! Va falloir qu’il passe sa VAE gynéco parce que bon !). Paulo rigole car en enlevant le nouveau cathéter qu’il teste, il garde la forme de l’utérus et le mien a une forme de « S ». Il me dit de baisser la dose de Provames en passant de 4 par jour à 3 car mon taux d’oestradiol était un peu élevé (alors qui-qui qu’avait raison ?!) mais rien de préjudiciable pour une nidation. Ouf.

Comme d’hab, il me couvre tel un emballage fraîcheur le temps de la demi-heure de repos.

Comme d’hab, il vient nous dire au-revoir, mais – attention pas comme d’hab – il se met à croiser les doigts des deux mains et à sautiller en appelant ça la « danse du transfert ». J’ai trop pensé à la blogo !!

A 6DPO – J Transfert +1 : ventre qui tiraille suite, je pense, au transfert qui a été un peu gênant.

A 7DPO – J Transfert +2 (aujourd’hui donc) : j’ai une forme olympique. Si je ne savais pas que j’avais mes deux moches, j’irai faire un footing sous ce beau soleil.

Bref. La routine quoi.

 

Une belle journée

Par défaut

Hier c’était une belle journée…

Il faisait beau. Un soleil radieux.

J’ai fait un footing sous ce beau soleil avec mon Flonflon d’amour. Une façon bien à nous de fêter nos 12 ans de couple (coucou Choco !).

L’après-midi je suis allée à mon rendez-vous de contrôle chez Dr Paul Nord pour cette quatrième tentative de transfert : endomètre à 8,4 mm à J14. Enfin ! Après 4 mois de galère pour me transférer cette dernière paillette, enfin, je vois le bout du tunnel. Vive le Provames par la chatte !

Paul Nord me demande d’aller doser l’oestradiol au labo. C’est une nouveauté. Il revient d’un congrès avec des médecins espagnols pro de la FIV et selon eux, même sous cycle substitué, un taux trop élevé d’oestradiol peut faire échouer l’implantation. S’il ne me rappelle pas de la journée c’est que le transfert est bien maintenu.

Direction le labo le sourire aux lèvres où je remets gentiment l’infirmière à sa place quand elle me dit : « Vous êtes jeune. Même si ça ne marche pas là vous avez encore le temps ! ». Lui dire que j’ai beau être jeune, une fois mes 4 FIV faites, que j’ai 30 ou 40 ans ne changera pas l’issue de cette histoire. M’enfin, passons…

Toujours sous ce beau soleil, retrouver deux belles amies avec qui je passe une douce fin d’après midi puis une belle soirée.

Pas d’appel de Paul Nord. L’étape est bel et bien franchie. C’est heureuse que je pars me coucher en m’enfilant mes 4 cachets par le même endroit que cité précédemment. Bienvenue à toi Progestéfouf !

Mais je ne serai tranquille que lundi soir quand la décongélation aura bien eu lieu et que mes deux moches seront bien au chaud. D’ici là, on ne s’emballe pas. Tout peut encore s’arrêter. Je suis tellement habituée aux imprévus…

Ce matin, toujours ce beau soleil. Je me connecte pour checker les résultats. Taux d’oestradiol à 2136 pg/mL. Lorsque j’au fait mon début d’hyperstimulation lors de la FIV de septembre j’étais à 2769 et le transfert était initialement annulé avec un taux aussi si élevé. Alors certes, Dr Paul Nord ne m’a pas appelée mais ce taux élevé ne me rassure guère. Je me force à me dire qu’il sait ce qu’il fait et que je dois me laisser porter. Mais c’est difficile. Je ne suis pas sereine. Je n’ai jamais été aussi proche de cet ultime transfert. Je ne veux pas le gâcher.

Alors, je me détends. Je profite du dernier jour de ma décennie. Je regarde les photos de ce merveilleux weekend surprise préparée par Flonflon.

C’était une belle journée.

DSC_3690

 

 

3ème transfert : acte 4 en cours

Par défaut

Ca fait donc 7 mois que je traîne cette FIV sans arriver à la clôturer. Après 2 négatifs dans ma face lors des deux premiers transferts, je galère depuis janvier pour accéder à ce dernier :

Acte 1 : kyste sur ovaire

Acte 2 : cycle subsitué -> endomètre qui n’épaissit pas

Acte 3 : cycle stimulé -> endomètre qui augmente bien puis qui n’en fait qu’à sa tête et s’arrête brutalement d’épaissir pour bien me faire chier.

Acte 4 : en cours depuis jeudi dernier. J’ai donc commencé ce cycle substitué avec des doses de Provames plus élevées (4 par jour). Je teste une nouveauté depuis la fin de mes règles : le provames par voie vaginale ! Youhou ! Et ben, figurez vous que si petit que ça a l’air : ça rentre ! Comme quoi la taille… Je contrôle la semaine prochaine à J14. J’essaie de ne pas trop y penser et de pas me projeter pour ne pas encore être désillusionnée (ça se dit ?!).

En attendant,  je suis en va-can-ces pour 2 semaines ! Et je me suis concoctée un programme bien chargé.

  • Une petite course à pied pour me mettre en jambe.
  • Babysitting de mon neveu de 16 mois pendant 3 jours. Ca me permet d’organiser des « après-midis parc » avec mes copines mamans et/ou enceintes et de partager des moments sympas avec elles sans me sentir exclue. Car c’est officiel, je suis la dernière de mon groupe d’amies à être nullipare.  Je suis très contente pour elles (c’était pas une surprise). Mais dans 24h, fini les sorties à la ludothèque & Co. Je retrouverai le chemin de mes amies ayant des grands enfants et avec qui je partage des bières le weekend !
  • Weekend surprise organisé par Flonflon pour mes 30 ans (putaiiiiiin ! – Pour les 30 ans hein, pas pour le WE).
  • Soirées avec mes copines (pas celles du point 2, du coup).
  • Weekend avec ma famille pour fêter mon changement de dizaine : couscous party ! (c’est pour toi Choco !)

Voilà. Je fais tout pour m’entourer de positif et de bonnes ondes pour passer ce cap des 30 ans et essayer de prendre ce TEC avec du recul. J’ai une belle vie, la chance de pouvoir me laisser aller pour un WE surprise avec l’amour de ma vie, la chance de fêter mes 30 ans au champagne, la chance d’aller faire de l’accrobranche avec mes frangins et de faire les « foufous » comme quand je n’avais pas 30 ans (bouuuuh). Ça ne comble pas tout ce vide  en moi qui grandit chaque jour un peu plus depuis 4 ans. Mais ça me fait relativiser et met des petites étoiles dans mon coeur.

Jamais 2 sans 3

Par défaut

Verdict : échec de stim.

Rien n’a bougé malgré l’augmentation des doses de Menopur.

Je suis juste dépitée.

Marche à suivre : une capsule de progestan par voie orale (0_0)  tous les soirs pendant 10 jours pour éviter la formation d’un kyste. Puis aux prochaines règles, on retente un cycle substitué, mais cette fois avec des doses de Provames supérieures et par voie vaginale  0_0

Je pense que j’aurais testé tous les protocoles possibles et imaginables pour ce TEC…

Ras le bol.