2004 : début de notre fabuleuse histoire

Début 2010 : j’arrête la pilule. Je reste 5 mois sans avoir mes règles. Je consulte un gynéco qui me fait ma première (Ô joie !) échographie endo-chattale. Verdict : OPK. Il ne m’explique même pas ce que c’est, il me dit juste « Rien de grave. Vous allez juste avoir besoin d’un coup de pouce. » Comme ça n’a pas l’air de l’inquiéter, je ne m’inquiète pas (ha…la naïveté de la jeunesse !)

Novembre 2010 : Stimulation par clomid. Je tombe enceinte mais fais une fausse couche précoce.

2011 : Flonflon et moi avons besoin de faire le point…

Mai 2012 : On recommence les essais ! Je suis loin d’imaginer le parcours du combattant qui se profile (ben ouais, ça n’a pas l’air bien grave d’être opk. Et puis même si ça n’a pas tenu, je suis tombée enceinte du 1er coup la dernière fois…)

Octobre 2012 : Début des festivités avec le Docteur Paloquace. Cycle sous clomid. J’ovule naturellement. Test négatif.

Novembre 2012 : Cycle sous clomid qui ne fonctionne pas. Pas d’ovulation.

Fin 2012 : spermo nickel pour Flonflon. Radio des trompes nickelle pour moi. C’est parti, on commence les piquouzes !

De janvier 2013 à mai 2013 :

– deux cycles avec Puregon avec ovulation par Ovitrelle –> négatif

– cycle avec Puregon stoppé.

Juin 2013 : début des stimulations avec Menopur.

De juin 2013 à avril 2014 : 2 cycles seulement qui ont donnés une ovulation et 3 cycles stoppés en cours de stim. Dr Paloquace a du mal à trouver le bon dosage me concernant d’où ces cycles stoppés en cours de route. Janvier 2014, à force de ces échecs, je n’y crois plus. Un soir, Dr Paloquace m’appelle et c’est la première fois qu’il le devient de loquace. Il me parle et me rassure en me disant « Je ne peux pas vous dire quand, mais ce dont je suis sûr c’est qu’un jour vous serez enceinte. » Ca n’a l’air de rien comme ça mais ça m’a fait du bien d’entendre des paroles pleines d’espoirs.

Le comble d’une OPK qui n’ovule pas : avril 2014, contrôle de début de cycle où le Dr Paloquace voit un kyste sur un ovaire. Verdict : reprise de la pilule pendant 1 mois pour mettre les ovaires au repos  O_O

Mai 2014 : IAC n°1 sous Menopur 225 ui, 3 follicules dans la course –> négatif

Juin 2014 : IAC n°2 sous Menopur 150 ui, 2 follicules dans la course –> négatif

Août 2014 : IAC n°3 sous Menopur 150 ui, 2 follicules dans la course –> négatif

Septembre 2014 : on décide de faire une pause. On est fatigués. Le Dr Paloquace nous demande de prendre un premier rendez-vous avec le Dr Paul Nord qui se chargera de nous pour la suite de notre parcours.

Novembre 2014 : Le feeling passe bien avec le Dr Paul Nord. Il nous propose 2 solutions :

1) partir en FIV mais avec le risque d’avoir des follicules de mauvaise qualité et une mauvaise réponse aux traitements.

2) faire un drilling ovarien par coelioscopie pour tenter de rétablir un équilibre hormonal.

On choisit le drilling.

Décembre 2014 : rdv avec Dr Zarbe le chirurgien. L’intervention est prévue pour janvier, la reprise des stimulations un mois après pour tirer profit de l’opération.

Janvier 2015 : Le drilling s’est bien passé. Le chirurgien a trouvé un kyste sur une de mes trompes et quelques adhérences qu’il a enlevés.

Février 2015 : consultation post op’ où le chirurgien me remet sous Duphaston pour commencer un cycle en stimulation simple le plus vite possible. Avant drilling j’étais à 150 ui de Menopur, il préconise donc de baisser à 112.5 ui.

Mars 2015 : C31 sous stimulation simple. Au premier contrôle il y a trop de follicules dans la course. On baisse les doses à 75 ui. L’opération tient donc ses promesses : je suis mieux réactive aux traitements (voire un peu trop ?!). Au 3ème contrôle, le médecin décide de tout arrêter : l’endomètre a désépaissi et les follicules ont dégonflé. Soit on a repris les stim’ trop vite après le drilling, soit mon corps n’a pas aimé que l’on baisse les doses. Cycle de pause programmé avec courbe de température pour repérer une éventuelle ovulation naturelle. Si rien ne se passe, Duphaston et reprise des stim’ à 75 ui.

Mai 2015 : C33, échec de stim (pour changer). On arrête tout, direction FIV1

Juillet 2015 : RDV pré-fiv où une belle ovulation est détectée. A 8 DPO (wtf ?!!!), mes règles débarquent. On ne va pas échapper à la FIV c’est certain…

1er aout 2015 : On se marie !!

Aout 2015 : FIV1 –>   Duphaston repris le 11/08. Provamès commencé le 18/08. J1 qui déboule le 23/08.

Stim débutée le 27/08 à 150 UI de Gonal

Contrôles montrant un début d’hyperstim : pas de transfert sur ce cycle.

Ponction le 7/09 : 26 ovocytes ponctionnés, on en garde 12.

8/09 : 6 embryons obtenus (2 en fiv classique, 4 en ICSI)

10/09 : l’hyperstim a été contrôlée. Finalement, on peut transférer !

11/09 : 2 embryons ont rattrapé leur retard. 8 embryons dans la course !

12/09 : transfert d’un beau blasto nommé Rolls-Royce

13/09 : 3 pingouins sur la banquise : un beau J5 et deux J6 un peu moins beaux  dans la même paillette, soit 2 transferts possibles pour la suite.

23/09 : c’est négatif. Un cycle de pause est imposé avant de pouvoir transférer un de nos pingouins.

Novembre 2015 : Transfert du J5 sous cycle substitué  –> négatif

Janvier 2016 : TEC annulé pour cause de  kyste de 6 cm sur l’ovaire gauche. Traitement au Surgestone pendant 3 semaines pour essayer de l’éradiquer.

Février 2016 : Le kyste a bien disparu. C’est parti pour un  protocole sur cycle substitué. A J15, l’écho pour contrôler l’épaisseur de l’endomètre montre une muqueuse à 3,8 mm. Dr Paul Nord ne veut pas prendre le risque de gâcher ce dernier transfert et l’annule sur ce cycle. Comme lors de mes IAC j’avais une belle muqueuse, il veut tenter sur cycle stimulé sous Menopur.

Mars 2016 : Troisième tentative pour cet ultime TEC. Après une bonne première semaine de stimulation à 112,5 UI, je contrôle à J9 où on observe un endomètre à 6 mm. J’introduis l’orgalutran et le deuxième contrôle à j11 est décevant : l’endomètre n’a pas bougé. Troisième contrôle à j14 après avoir augmenté les doses à 150UI : toujours pas d’épaississement de l’endomètre. TEC encore annulé.

Avril 2016 : Quatrième protocole de TEC sous cycle substitué avec des doses de Provames plus élevées et par voie vaginale. Transfert le 18/04 -> négatif

Mai 2016 : Débrief de la FIV1 et scratching (biopsie de l’endomètre). Cette inflammation de l’endomètre effectuée sur le cycle précédent la FIV2 permettrait de favoriser les réactions immunitaires indispensables à l’implantation d’un embryon.

Juin 2016 : FIV2

1/06 : Début du provames

8/06 : contrôle écho pour lancer la FIV2 qui montre un kyste de 5 cm sur l’ovaire gauche.

10/06 : ponction du kyste au bloc

Début de la stim le soir même à 125 ui au Gonal

23/06 : 17 ovocytes ponctionnés – 2 de matures. La claque est rude.

24/06 (J1) : 1 seul embryon qu’on va tenter le pousser à j5.

27/06 (J4) : l’embryon est toujours là.

28/06 (J5) : l’embryon a pris du retard. Pas de transfert possible. Il sera congelé en « cachette » afin de ne pas perdre de tentative et sera intégré à la Fiv2 Bis.

22 août 2016 : Bilan de Fiv2 et programmation de la suite.

"

  1. Coucou, je viens de découvrir par le hasard du net ton blog et je suis ravie, OMPK comme toi, en essai bb1 depuis deux ans et demi, après de nombreuses stims simples et 2 FC, je viens de commencer les IAC.
    Je me retrouve dans ton parcours et éprouve les mêmes sentiments qui entourent ce combat difficile….
    J’ai trouvé bcp de soutien dans ce super forum http://ompk.fr-bb.com/ où nous sommes plusieurs OMPKettes avec un journal de bord, dont certaines sont actuellement en parcours PMA et d’autres ont réussi à avoir un petit miracle !

    Aimé par 1 personne

    • Coucou OMPKette ! Enchantée ! Merci de partager un peu de ton parcours. Dis donc, ils ont mis beaucoup de temps avant de te proposer les IAC… Tu en as fait combien ? J’espère de tout cœur qu’elle(s ) te donneront le bébé tant attendu.
      Je ne connaissais pas ce forum, merci de m’avoir donné le lien. Dans ce parcours difficile, il est primordial d’être bien entouré. Moi j’ai trouvé ce soutien dans la blogosphère. J’espère avoir l’occasion de pouvoir échanger un peu plus avec toi. A très bientôt

      Aimé par 1 personne

      • Coucou, je viens d’avoir ma toute première IAC ce mois-ci et je suis actuellement dans la phase lutéale, la pire pour moi car il faut encore attendre et ne pas perdre espoir même si ce n’est pas toujours facile après les échecs répétés des cycles précédents…
        Je suis d’accord avec toi, il est très important d’être entourée par des personnes qui peuvent comprendre ce que tu vis au quotidien et les proches ne sont pas forcement ces bonnes personnes…ce forum m’a permis de pouvoir me sentir moins seule face à cette épreuve car ce sont des filles qui vivent ou bien qui ont vécu le même parcours semé d’embûches…
        Je n’ai pas le même talent d’écriture que toi, alors pour moi le journal de bord sur ce forum est une solution qui me convient bien 🙂
        A bientôt

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s