Archives de Catégorie: PMA

Third is lucky

Par défaut

Vive les dictons anglais !

Hier, c’est armée de ma bite et mon couteau du bracelet reçu lors de l’envolée de cartes de vœux par une copinaute qui se reconnaîtra et que je remercie chaudement, que je me suis rendue au contrôle écho. Faut croire qu’il m’a porté chance !

20160317_175008[1] A l’aube, je vais faire ma balade en voiture d’une heure et demie  pour faire ma prise de sang. Le midi les résultats tombent : taux d’oestradiol à 160. Ca me parait bien bas, mais ma dernière stim était une FIV (avec hyperstim) alors c’est un peu normal que le taux soit moins élevé !

L’après midi, je me rends au cabinet. Je dis direct à Paul Nord que cette fois je n’ai pas fait de rêve et que j’espère que c’est positif ! On file en salle d’écho et, ô bonheur, une magnifique muqueuse d’un peu plus de 6 mm fait son apparition à l’écran ! (6 mm !!!!!) Après 6 jours de stimulation c’est plutôt parfait ! On voit également 2 follicules de 13 mm environ sur un même ovaire. Au vu des résultats de la prise de sang, un seul doit sécréter (taux d’oestradiol à 200 = 1 follicule mûr). Donc un des deux follicules est bientôt prêt et mon endomètre a enfin cessé ses mauvais tours. C’est un ouf de soulagement qui s’empare de moi !

De retour dans son bureau, Paul Nord me dit qu’il est très satisfait de ce contrôle. J’introduis l’orgalutran et recontrôle demain. Je lui demande si le transfert est assuré, s’il peut se passer un imprévu ou autre ? Il me répond que le transfert aura bien lieu. Selon le contrôle de demain il sera programmé vendredi 25 ou samedi 26.

Je vous annonce donc officiellement qu’après 2 tentatives de transfert infructueuses, j’obtiens enfin le graal pour ce troisième essai ! Etant donné qu’en plus, c’est mon troisième et dernier transfert sur cette FIV, espérons que le dicton dise vrai pour cela également !

Pour finir, Paul Nord a souhaité me raconter une histoire qui vient de se produire et qui lui arrive pour la première fois de sa loooongue carrière (ne vous inquiétez pas, ça ne parle pas de cousine de la coiffeuse ou que sais-je !).

Une patiente. 8 ans d’infertilité inexpliquée. Plein de transferts. Aucune accroche alors que les embryons sont magnifiques. Les transferts sont à chaque fois compliqués : difficultés de faire épaissir la muqueuse (tiens ça me rappelle quelqu’un…), et autres déboires. Le médecin passe donc sur cycle stimulé pour espérer transférer une paillette de 2 embryons. Le cycle se passe bien. Il déclenche avec un follicule. Câlin du couple. Transfert des deux embryons. Résultat : les 3 se sont accrochés ! Le truc improbable après un parcours si chaotique.

Comme chaque grossesse a 15% de risque de fausse couche, ils ont attendu une fausse couche naturelle d’un des embryons. Mais non, les trois s’accrochent. Du coup, par traitement médicamenteux ils vont en enlever un (et imaginez le chamboulement psychologique après tant d’années à attendre une grossesse…)

Du coup, j’ai embrayé sur le pourquoi de cette réduction embryonnaire (en dehors des risques médicaux des grossesses multiples) et le pourquoi mon centre est si réticent à mettre 2 embryons. Et là il m’a sorti des pourcentages auxquels je n’aurais jamais pensé. Les statistiques montrent que 80% des couples se séparent après une naissance de triplés. Pour des jumeaux c’est moins élevé évidemment mais plus que pour un enfant seul. C’est vrai qu’après avoir traversé ce que nos couples ont traversé  pour avoir un enfant, on le croit assez solide pour traverser une grossesse multiple. Mais peut être que la réalité nous rattrape une fois dans le train. Je ne sais pas…Je vous rassure, il ne m’a pas raconté ça pour m’interdire les TP sur ce cycle stimulé, au contraire ! Car c’est programmé, ce weekend ça va poneyer !

Publicités

Quand DNLP me pourrit mon début d’année…

Par défaut

Après l’échec de stim déjà testé moult fois, je vous présente l’échec de transfert. Ce matin, j’avais mon RDV pour contrôler l’épaisseur de l’endomètre pour le TEC prévu la semaine prochaine. A peine, la sonde rentre en dedans de moi que je vois direct le problème : une masse énorme sur mon ovaire gauche. Et mon Paul Nord qui me dit : « bah qu’est ce que vous nous faites madame ! C’est un kyste énorme ! Vous ne sentez rien ???? ». Et oui, je me trimballe un kyste fonctionnel de presque 6 cm ! C’est vrai que lors de mon dernier câlin, j’ai eu mal aux ovaires, mais de là à imaginer un truc du genre…..

Ca m’est déjà arrivé une fois il y a deux ans pour une IAC qui a donc été annulée. Et bien là, c’est la même sentence : transfert annulé. Il faut enlever ce fichu kyste qui produit un déséquilibre hormonal : mon endomètre n’a quasiment pas poussé ; je m’en tire avec un petit 4 mm. Non mais quelle poisse !!!!! Je ne suis même pas triste mais juste dégoûtée ! Le médecin l’était aussi en me disant que c’était un truc de plus dans mon parcours déjà long, que c’est pénible de devoir repousser.

Oui, ça je ne te le fais pas dire…

Je dois donc arrêter le Provamès, attendre que des saignements arrivent (car vu l’épaisseur de l’endomètre, ça ne risque pas d’être les chutes du Niagara) et prendre  du  Surgestone pendant 18 jours pour assécher la bête. Il faudra faire un contrôle en fin de traitement pour vérifier que le kyste a disparu. Si c’est ok, on enchaîne avec le cycle de transfert (et où Paul Nord me fera peut être grâce du prélèvement cervical et vaginal si les résultats de celui fait mercredi dernier ne présentent pas d’infections). Et sans Décapeptyl car, c’est sûrement lui qui a fait devenir un follicule en maturation, un odieux kyste quelques semaine plus tard.  Bordel…. Ca nous emmène en Mars tout ça….. Mais quelle chiotte !

En plus (problème de riche je sais bien, mais ça fait bien ièch !), on avait prévu d’attendre le résultat de ce dernier TEC pour prendre nos billets pour notre voyage de noces prévu en juillet : un trek….(autant dire qu’il faut être en forme !) au pays de Christopher McCandless (donc « légèèèèèrement » paumé si tu vois où c’est…). Et attendre fin mars c’est juste pas possible car les billets d’avion vont être trop chers. DNLP me rappelle encore une fois, qu’en PMA ça ne sert à rien de prévoir des plans dans sa tête, c’est ELLE (c’te pute) qui décide et pas la PMette. Au bout de 3 ans et demi, j’aurais dû m’en souvenir….

Du coup, on a décidé de les prendre quand même, et advienne que pourra :

  • si le TEC ne marche pas (probabilité la plus élevée) : pas de regret d’avoir  pris les billets.
  • si le TEC marche : alléluia ! On part quand même mais on change le trek en marche cool. Sauf si ya un souci quelconque (oui, j’ai peu confiance en DNLP) et là faut espérer que l’assurance annulation marche pour ces raisons…

M’enfin, on n’en est pas là tu me diras, mais c’est vraiment trop pénible de ne pas pouvoir faire des projets sereinement.

Bon, j’ai déjà été courir pour évacuer un peu de ma colère. Me reste à bien picoler ce soir pour vraiment l’enfouir au plus profond de moi et pouvoir afficher mon sourire légendaire (le pouvoir du Mojito on appelle ça).

Bordel !

alaska

Vous croyez que Paul Nord voudra bien m’y accompagner en cas de miracle ?

 

 

Découverte de l’acupuncture

Par défaut

Aujourd’hui j’avais le tout premier rendez vous de ma vie chez une acupunctrice. Tout le long de la route j’ai réfléchi à ce que j’allais lui dire quand elle me demandera « qu’est-ce qui vous amène ? »

J’ai mon petit scénario en tête quand j’arrive au cabinet. J’ouvre une porte et je trouve un petit couloir dans le noir. Mouais, ça ne m’inspire guère. J’ouvre une deuxième porte qui donne sur un deuxième couloir avec plein de moquette au mur. Ca pue la poussière. Re-mouais.

Aller chez l’acupuncteur, je voyais ça plutôt cozy : cabinet moderne, encens et affiche zen au mur. Que nenni : bienvenue à Vioque Land !

Allez, je pousse jusqu’à la salle d’attente où la moquette est maintenant au mur ET au sol. Beurk ! Et en plus de la poussière, ça sent le vieux (tu sais, la bonne odeur de renfermé ? Dégueulasse). En plus y’a une vieille dans la salle qui n’arrête pas de racler sa gorge. Ca m’énerve.

Après un petit quart d’heure de retard je suis appelée. L’acupunctrice est plutôt âgée. Elle ne me regarde pas trop, prend une fiche et commence à me poser plein de questions avec une certaine froideur qui me met mal à l’aise. Après m’avoir demandé si j’avais des enfants, elle me demande le pourquoi de ma venue. Je lui balance donc que c’est pour ça que je viens et là je sors ma petite tirade apprise par cœur : nette et précise. Elle pose quelques questions pour en savoir plus (mon parcours détaillé, détail de la FIV, date du prochain transfert, etc.). Elle me demande si le moral va. Mais à peine ai-je répondu qu’elle chasse ma réponse par une autre question. Ok, niveau empathie c’est toujours pas là que je la trouverai… Puis elle me demande de m’allonger en sous-vêtements, sans même m’avoir expliqué ce qu’elle compte faire, ce sur quoi elle veut travailler. J’hallucine ! En me déshabillant je lui pose donc la question. Elle me répond : « un peu tout. Le stress, la difficulté d’endormissement, la question hormonale ».

Mouais en gros, t’as pas trop envie de te faire chier à répondre à mes questions. Allez, je lâche prise, je m’assieds. Quelques piqûres dans le dos. Ca picote et n’est pas très agréable. Puis je m’allonge sur le dos (WTF ?! Mais j’ai des aiguilles de plantées non ?!). Apparemment, on peut quand même s’allonger. Et effectivement, je ne sens pas les aiguilles en m’allongeant. Dingue.

Et vas-y qu’elle m’en plante dans les pieds, en haut du pubis, les poignets, les bras. Puis hop une couverture, extinction des feux et elle se barre en me disant qu’elle revient dans 20 min. (En fait elle file chercher le patient suivant et l’emmène dans une autre salle. Oui appelez-moi La Sentinelle. J’entends tout.)

Bon je me détends, pense à plein de trucs. Ca s’espace. Je ferme un peu les yeux et je sens la fatigue me submerger. Finalement, je ne sens pas du tout les aiguilles et je suis bien sous ma couverture. Il s’est bien passé une demi-heure quand la vieille morue revient. Allez hop j’t’enlève les aiguilles, allez hop donne moi ta carte vitale, allez hop paye moi 38 euros. Elle me dit qu’il faut remettre un RDV pour bien préparer le transfert et en remettre sûrement un après pour favoriser la nidation. Bon quitte à avoir commencé, autant aller au bout de la démarche, alors j’ai opiné du chef pour un second RDV, bien que mon cœur n’y tenait pas trop. Par contre, je lui ai signalé qu’étant donné on allait me transférer des embryons de 6 jours, si un 3ème RDV il doit y avoir pour « favoriser la nidation », il faudra le caler vraiment juste après le transfert. Car si elle me le pose une semaine après, je ne vois pas trop l’intérêt.

Bref, vous l’aurez compris, je ne suis pas hyper convaincue de la chose. J’ai bien aimé quand j’étais tranquillou bilou sous ma couette. Mais en ce qui concerne la personnalité froide du médecin, le cabinet vieillot pas du tout engageant et le manque d’explication de sa part, je ne suis pas vraiment emballée emballée. Mais bon, comme dis plus haut, je vais faire mes 3 RDV et après je n’y mettrai plus les pieds.

« Change d’acupuncteur » me direz-vous. Le souci est que dans ma région il n’y a que 2 acupuncteurs ! L’autre est de réputation, pas très bavard et pas engageant non plus. Voilà pourquoi j’avais choisi celle dont je n’avais pas de retours. Bon bah, mauvaise pioche.

Mais bon, je me dis que c’est une expérience de plus et que ça ne peut pas me faire de mal. Et puis, c’est pas comme si je n’étais pas habituée aux médecins peu loquaces ! Une de plus à rajouter sur ma liste des vieux croûtons !

Grosse pensée à Simone pour son transfert de demain et à Mamzelle Fleur pour l’épreuve terrible qu’elle traverse (si tu passes par là, je t’envoie un gros câlin).

Un retour au public pour mon blog’anniversaire + Blogger Recognition Award

Par défaut

Tout d’abord, je tiens à vous informer que cette semaine c’était mon blog’anniversaire !

« Joyeux anniversaiiiiiire Bulle !!  » Alors ils sont où mes cadeaux ? Faut pas déconner mince ! Un an que je fais partie de la blogosphère, je mérite bien un petit cadal ! Non ? Ok, je passe au sujet suivant.

Pour fêter cet anniversaire, j’ai pris la décision de repasser en public. Je vous rappelle que j’avais passé mon blog en privé car un membre de ma famille était tombé (je ne sais toujours pas comment. Peut être mon username) sur mon blog. Ca m’avait bloquée pour écrire, car ce que j’aime sur la blogosphère c’est de pouvoir écrire librement sans avoir peur du jugement. Mais aujourd’hui, comment dire…je m’en balance ! Ouais, on peut bien tomber sur mon blog, j’assume, et je me dis que maintenant j’ai assez d’expérience en PMA pour aider des jeunes PMette. Avoir un accès libre à mon blog permet à celles et ceux qui lisent en sous marin de pouvoir trouver des infos qui peuvent être utiles sans à avoir à demander l’accès, démarche parfois difficile (c’est un peu comme lorsqu’on écrit son premier com’…..le stress ! Est ce que j’écris « je croise fort pour toi » ou « pour toi, je croise fort » ? ha ha). Je ne dis pas que ce que j’écris est toujours intéressant (je ne suis pas une as de la tournure de phrases, ni une pro de la plume), mais j’ai aimé ces quelques semaines de lectures sous marines pour pouvoir trouver des infos sur des blogs de PMettes qui ont le même soucis, connaître leur parcours. Alors je me dis que si je peux aider, si je peux sensibiliser, exit mes problèmes d’anonymat : j’assume d’être infertile et mon parcours qui est, certes long mais en aucun cas honteux !

C’est donc avec cette belle transition que j’en viens aux Blogger Recognition Award. Alors ya tout un protocole (on n’en sort pas de ces protocoles !) assez court à respecter :

Cérémonie en 4 étapes.

¤ Remercier les personnes qui vous ont nommée
J’ai nommé : Pénélope et Gambinou. Deux copinautes encore sur le quai avec moi.

¤ Raconter brièvement l’histoire de votre blog
Comme dis dans le paragraphe précédent, tout a commencé il y a un an, où après l’échec de ma 3ème IAC, j’ai commencé à fouiner sérieusement sur le net à la recherche de renseignements, de parcours de femmes OPK comme moi. Avant je me limitais à doctissimerde et des formums sans intérêts. Je suis tombée sur le blog de la Reine et je me suis reconnue dans son parcours. De fil en aiguille j’ai trouvé d’autres blogs et ai commencé à m’intéresser à l’infertilité en général : grâce à BAMP en particulier. J’ai ensuite ouvert un compte en me disant « après 2 ans de PMA, pourquoi pas moi ? » Ce que je cherchais en premier lieu, c’était de pouvoir échanger avec des PMettes sur le quai comme moi, recevoir le soutien que je ne trouvais pas IRL. Et je l’ai trouvé, par des petits mots de soutien et aussi des défis rigolos. Ces longues heures passées sur la blogosphère ont forgé mon envie de m’investir et de sensibiliser à l’infertilité. Un an après l’ouverture de ce blog, j’ai augmenté mon capital « loose PMesque » avec un drilling et une FIV1 qui s’est soldée par un négatif mais qui n’est pas encore terminée. Mais je n’ai pas déposé les armes ! Je suis toujours prête à mettre sa raclée à DNLP !

¤ Donner un ou deux conseils pour de nouveaux bloggers
Je ne saurais que donner comme conseils. Je ne m’estime pas comme une « vraie » bloggeuse. Ce que j’ai envie de dire c’est juste d’écrire ce que vous dicte votre cœur. Partager vos échecs, vos bonheurs, il y aura toujours quelqu’un qui se retrouvera dans vos parcours.

¤ Sélectionner 15 blogs à qui attribuer le prix
Je suis énormément de blogs et je ne me vois pas en choisir 15. Ca serait trop duuuur ! Et puis, je me réveille à la fin du WE où toutes mes copinautes ont été citées ! Alors, je tiens à nommer tous les PMecs et PMettes de l’ombre qui lisent nos blogs en sous-marin. Bon, moi ça fait plusieurs mois que je suis en privé, mais si quelques-uns d’entre vous passent par là, sachez qu’il y a une foule de personnes prêtes à vous soutenir et vous aider.

Sur ce, je vous embrasse toutes et tous !

C’est l’ bord*l !

Par défaut

Bon, bon, bon, me revoilà dans la blogosphère !

Plein de péripéties ces derniers jours…

Lundi, je me rends compte qu’un pirate utilise mon compte WP et demande des accès à des blogs que je n’ai pas demandé. Ce Jack Sparrow de mes deux, demande un accès au blog de mon frère, qui voyant le nom de l’utilisateur comprend que c’est moi (oui je suis pas très futée, mon nom d’utilisateur est connu de tout mon entourage). Après fouinage intensif, il tombe sur mon blog. Mais comme il est sympa mon brother, il me le dit ! Bref, branle bas de combat ! Je voulais un blog anonyme et surtout pas que la famille & Cie tombe dessus. J’ai d’abord pensé supprimer le blog et en recréer un. Mais j’étais déçue de supprimer toutes mes belles tirades. Puis j’ai finalement opté pour le mettre en privé, d’où les invitations que vous avez reçues. J’ai essayé de mettre tous les noms d’utilisateurs qui lisaient (ou faisaient semblant) de lire mon blog. Mais certains ne fonctionnaient pas, comme LaGrenouille et Bounty Caramel. Bon, je suis décidément une quiche en informatique !

Revenons-en à la PMA. Vous allez peut être pouvoir éclairer ma lanterne…

Petit rappel vite fait : Après mon driling du mois de janvier, j’ai repris une stim’ simple fin février qui s’est finie en eau de boudin. Ayant trop de follicules au 1er contrôle, Dr Paul Nord a baissé les doses en cours de stim’. Conclusion : mon endomètre a désépaissi entre 2 contrôles, tout comme mes follicules d’où l’arrêt en cours de route. Le médecin en a conclu que :

– soit y’avait rien dans ces follicules et qu’on avait commencé trop tôt les stim’ après l’opération.

– soit, mon corps n’a pas aimé que l’on baisse les doses.

Il préconisait un cycle de pause avec courbe de tempé pour voir où en était mon corps après le driling puis reprise des stim’ le cycle suivant. J’en étais donc à attendre patiemment mon J1 pour le cycle de pause.

Le 12 mars j’ai commencé à avoir des pertes bizarres (marronasses pour tout vous dire) qui ont durées 4 jours. Je n’ai pas considéré cela comme un J1 car comme toute Pmette qui écoute, toute ouïe, les discours du médecin, je sais qu’un J1 c’est un jour de règles franches et bien rouge ! Ne voyant toujours pas mon J1 arriver, lundi dernier (à J12 ou J26 selon si on considère que le 12 mars est un J1 (Tu suis j’espère ?!) ) j’ai commencé à prendre ma température et fait un test d’ovulation qui s’est avéré négatif.

Ce matin, à J14 ou J28 (tu suis toujours ?!), aux toilettes, je constate que j’ai une « belle glaire » (comme dirait mon médecin 😉 ). Ce midi je retente un test d’ovu : positif !

A votre avis, ces pertes d’il y a 2 semaines étaient bien un J1 ? Je me plais à croire que oui, car j’ai bien vu aux échos mon endomètre désépaissir en cours de stim. Peut être que j’ai eu des règles trèèès légères car mon cycle a été stoppé rapidement avec un endomètre très fin.

Bon, retenons le positif : c’est ma première ovulation post-driling !! Youhou !!! Ce soir, on boit l’apéro puis… c’est chaud chaud chaud ! Natashate n’a qu’à bien se tenir ! Les copines du mois de mars, je rentre dans la course !!!!

Ce qui est chiant c’est que, si c’est négatif je ne pourrai pas enchainer comme prévu sur le cycle de stim car je serai en vacances sous les tropiques. Mais ce qui est bien c’est que si l’opération a bien porté ses fruits, mes cycles pourraient être plus courts (C’est bien la première fois que j’ovule naturellement à J14 !) et je pourrais avoir une ovulation potentielle sous ces mêmes tropiques !

Vous allez en boîte en semaine vous ?!

Par défaut

Nan j’dis ça car vous avez dû vous déhancher toute la nuit les filles !! Un article (tu avais raison La Grenouille !) et quelques pogos plus tard et hop les anglais ont débarqué ! Bravo ! Je veux la même chose pour ma DPO et ça sera parfait ! Sauf que là il faudra danser 14 nuits de suite…. Je ne sais pas si vous en êtes capables…. Challenge accepted ?

challengeBon, les choses sérieuses commencent donc samedi soir avec le début de ma 14ème stimulation ! Mais attention ! La première après mon drilling ! Le médecin voulait donc baisser les doses et avait prévu 100 ui. Sauf que j’ai maté les nouvelles seringues de Ménopur et il n’y a pas la graduation pour 100 ui. Il y a une graduation tous les 37.5 ui. Comme ça me turlupinait de ne pas être précise dans mon injection j’ai laissé un message sur le répondeur PMA pour :

1) prendre mon rdv à J8 pour le premier contrôle

2) Savoir si je devais m’injecter 75 ou 112.5 ui ou faire 100 ui « à la louche ».

La secrétaire m’a rappelé 2h après. Mon rendez vous est donc programmé jeudi prochain avant le boulot et le médecin a dit de m’injecter 112.5 ui.

C’est donc reparti après 6 mois d’arrêt de stim’ ! Me revoilà dans la place ! Je suis toute excitée comme une PMette débutante (bon ça ne va pas durer hein ! Surtout après ma première piquouze). Même les produits ont changé en 6 mois, c’est dingue ! Je place beaucoup d’espoir après mon intervention. J’essaye de me raisonner car rien n’est gagné.

Bon en tout cas, pour partir du bon pied et débuter cette stim’ sous les meilleurs auspices j’ai décidé de me moderniser et j’ai téléchargé l’appli « Clue » ! Vous ne pourrez plus me traiter de vieille ! (mais j’espère réussir à m’en servir……).

Sur ce, je file enfiler mon plus beau jogging pour aller courir !

 

C’est quand mon J1 ?

Par défaut

Les vacances sont finies, la rentrée a été chargée, me revoilà dans la place ! Yeah !

Tout d’abord mes vacances (oui je sais, ça ne t’intéresse sûrement pas des masses mais j’ai envie de conter fleurette aujourd’hui). On a bien avancé pour notre mariage :

– faire-parts : check !

Flonflon et moi avons eu la merveilleuse idée de les faire « home made », du coup j’ai passé de fantastiques après-midis à imprimer / découper / perforer / encrer. Puis en amoureux le soir (devant le foot. C’était non négociable) : assembler / coller / bidouiller. Bref, c’est fait et envoyé ! On a plein de retours positifs, on est très contents !

– Vin pour le plat : check !

Etant originaire d’une région viticole, on a pris un grand plaisir à aller voir un ami viticulteur pour faire une dégustation de 2h (et pas avec des doses de dégustation si tu veux tout savoir. Et sans cracher si tu veux vraiment tout savoir !)

– Chaussures de la mariée : check !

Et je suis RA-VIE ! Pourtant ce n’était pas gagné car en février c’est vraiment le tout début de la collection d’été. J’ai trouvé des chaussures de la couleur que je souhaitais, c’est à dire : rouges ! Et qui font bien rétro, le thème de notre mariage étant « rétro / guinguette ». Et le top du top c’est que ce modèle existe avec talons et sans talons. Je vais pouvoir changer de chaussures dès que j’ai mal aux pieds sans que ça ne se voit (car j’ai une robe courte, d’où l’importance des chaussures). Et voilà mes toutes belles :

chauchaussure 2chaussures mar

– Essayages des costumes : check !

On est encore en train de réfléchir mais on est quasiment décidés : costume bleu marine mat (pour aller avec les yeux bleus de Flonflon), avec chemise ivoire, bretelles, nœud pap’ liberty avec un ruban rouge comme les accessoires de ma robe), chaussures camel rétro. Il est juste à tomber !

– Choix et achat des tissus pour nos guirlandes de fanions : check !

On a choisi un vichy bleu, un rouge à pois blancs et un liberty à fond beige. Comme on compte faire une guirlande derrière chaque chaise (et qu’on a 100 invités…..hum hum). Comme tu le vois, on a encore du boulot !

Venons-en au thème de ce blog.

Suite à mon rdv post op’ avec le Dr Zarbe, j’ai repris Duphaston pendant 10 jours. Habituellement, j’ai mes règles 2 jours, 3 tout au plus après la dernière prise. Et bien évidemment, mon corps fait tout pour me faire suer. J’ai pris les derniers cachets vendredi dernier et depuis toujours rien. Pas l’ombre d’un spotting ! Pffff ! Pour une fois que je suis pressée qu’elles arrivent… Je compte sur vous toutes, pour faire la danse des Reds ! Il faut qu’elles arrivent et vite ! Moi qui voulais être copine de stim’ avec Ballerines, c’est fichu !

Pour faire un rapide bilan, quand elles arriveront, j’entamerai mon :

– 31 ème cycle

– 14 ème cycle sous stimulation

Tagada, Pouêt, Pouêt ! Bientôt 3 ans d’arrêt de pilule, ça ne me rajeunit pas tout ça ! Allez, cessons de nous lamenter, et dansons, dansons pour que coule le sang du C31 !