Archives de Catégorie: En pause

Remonter à la surface

Par défaut

Déjà deux semaines d’écoulées depuis mon négatif. Désolée de m’être faite plus rare, j’avais besoin de couper un peu de tout ça, la PMA et tout le tralala. Les deux dernières semaines ont été en dents de scie : des hauts et des bas au niveau du moral. Mais petit à petit je remonte à surface :

Flonflon s’est super bien occupé de moi : confection de petits plats et beaucoup d’attention. Des bras chauds pour sécher mes larmes.

J’ai repris la course à pied pour évacuer ce trop plein de colère.

Des soirées entre amis, même si le cœur n’y est pas vraiment.

Du travail à ne plus savoir qu’en faire en cette fin de période : préparation du spectacle de Noël, livrets d’évaluation, stages de formation, ce qui me permet d’occuper mon esprit morose.

Un premier tour d’élections qui m’a miné le moral un peu plus, mais un second tour qui me donne un peu d’espoir en la nature humaine. Ce soir, un poids est parti, mais le combat ne cesse pas. Continuons de défendre nos belles valeurs.

Un colis reçu après une très mauvaise journée et le sourire qui est revenu en découvrant toutes les petites attentions de ma très chère Biquette qui était mon binôme pour le swap des couleurs organisé par la Liseuse Hyperfertile. Le voici en image :

20151208_072632

La couleur était donc le vert, une couleur que j’aime beaucoup. Dans les livres reçus il y a deux auteurs que je connais :

  • Franck Thilliez avec « le syndrome [E] ». J’ai lu « Vertige » il y a 2 mois.
  • Eric-Emmanuel Schmitt avec « la Rêveuse d’Ostende » (j’ai lu « la part de l’autre » avant l’été).

C’est donc avec joie que je vais retrouver ces deux auteurs et  lire ces deux ouvrages.

Le dernier livre est « Beignets de tomates vertes » de Fannie Flagg, auteur que je ne connais pas encore mais que je vais découvrir en premier : il est sur ma table de chevet prêt à prendre le relais dès la fin du livre que je lis actuellement !

En surprises et gourmandises, j’ai reçu des chocolats belges (engloutis !), des biscuits maison à la cannelle (dévorés !), un gel douche à la fleur de vigne (sent trop bon !), un déo rigolo, des capsules de jus concentré de poires et pommes cuites (miam miam) et une carte avec des mots tous doux ! Bref, découvrir ce colis a été une bulle de douceur ! Merci encore à toi Biquette !

En ce qui concerne la PMA, dès le jour du résultat de ma prise de sang le centre m’a appelée pour me donner les instructions pour le prochain et dernier TEC de cette FIV. Il se fera en janvier, juste après ce cycle de pause, toujours sur cycle substitué. Rien de modifié par rapport à celui de novembre mis à part de la vitamine D (Uvidose). S’ils résistent à la décongélation on me transférera donc les deux J6 bof bof qu’il nous reste. Bon, je me rassure en me disant que s’ils ont été congelés c’est qu’ils ont un minimum de potentiel mais d’un autre je me dis que deux magnifiques J5 n’ont pas trouvé le nid assez douillet pour s’y accrocher… Alors bon…

Pour finir, j’ai une pensée particulière pour la dream team de novembre. J’aurais aimé qu’on soit plus nombreuses que cela à monter dans le train. Mais si déjà DNLP lâche un peu du lest et permet à PMAvie d’avoir son siège en première classe, ça sera déjà une belle victoire ! Je croise plus que jamais pour toi ma belle !

Je ne pense pas réécrire d’ici la fin de l’année car je pars pour les fêtes et au niveau PMA il ne va pas se passer grand chose. Alors je souhaite à toute la blogo de belles fêtes de fin d’année en espérant que celles qui ont le ventre vide comme moi puisse trouver un peu de bonheur et de sérénité. Je sais que ces moments ne sont pas toujours faciles pour nous alors je vous envoie un gros câlin.

 

Quand ça veut pas, ça veut pas !

Par défaut

Je vous refais le topo rapidement : ayant été diagnostiquée opk il y a 4 ans, j’ai des cycles irréguliers et longs (en général entre 36 et 40 jours, mais c’est déjà arrivé 12 ou 150 !). Ha, j’en ai dépensé de la thune en tests d’ovulation en espérant la trouver, je l’ai observé le fond de ma culotte afin de trouver cette sacro-sainte glaire filanteblancd’oeufetautresadjectifsbienglamours. Mais jamais je ne l’ai trouvée ! Et quand bien même j’ai cru la repérer, soit j’avais mes règles bien trop tôt, ou bien trop tard par rapport aux 14 jours officiels ! Et d’ailleurs, ovulais-je ? Chez les opk c’est assez aléatoire…On peut avoir ses règles sans avoir ovulé non ?

Et il y a 15 jours, pendant mes vacances… Miracle… Je crois avoir trouvé la glaire dont on me parle tant. Et, – Ô mais quel heureux hasard – Flonflon et moi faisons du poney pile ce jour-là… Je me dis « si c’est cette fois je ne me trompe pas, j’aurai mes règles dans 14 jours ». Et bien, devinez donc si c’est t’y pas vrai ? Qu’est-ce que j’aperçois hier matin ? Mes reds qui débarquent ! 14 jours pile-poil après mon hypothétique ovulation ! Maintenant, analysons…

  • soit c’est un coup de bol (je me suis mis dans la tête que j’ovulais (ce qui par hasard était vrai) mais rien à voir avec le truc au fond de ma culotte)
  • soit ça a bien un rapport avec ce que j’ai trouvé et c’est cool car pendant mes cycles naturels je pourrais peut être repérer le moment où il faut faire du poney.

Moralité de cette histoire ? J’ai fait du poney pile le jour de mon ovulation avec un Flonflon qui a du sperme de compèt et……ça n’a toujours pas pris ! Grrrrrr ! Donc, quand ça veut pas, ça veut pas ! Le bébé couette, à la poubelle !

Sinon, mes règles ayant débarquées, s’est posée la question « est-ce qu’on tente cette fichue dernière IAC ? ». Après discussion, on a décidé d’attendre encore un cycle (ça fera donc 3 cycles de pause depuis la dernière). Avec le risque de ne pas pouvoir la faire au prochain car…..ça tombera très certainement pendant les fêtes de Noyel (pffff j’en ai ras le bol de compter, encore compter et toujours compter les jours sur mon petit agenda…)

On attend car on a notre fameux premier rendez-vous avec le Dr Paul Nord (le seul qui pratique les FIV dans mon bled) le 25 novembre pour reprendre tout mon dossier, expliquer comment vont se passer les FIV, quand, etc). S’il prévoit notre FIV en mars, on préfère se garder la dernière IAC en janvier pour que temps paraisse moins long. Et puis on veut savoir s’il faut un ou des cycles de repos entre la dernière IAC et la FIV. Et ça se trouve il va nous dire que c’est pas la peine de la faire c’t’insémination car il va programmer la FIV en janvier. Haaaaaaaaaa ! Je me perds moi même dans mes questions et incertitudes ! Même en pause, la PMA me fatigue.

On attend donc le 25 novembre et après, je ressors l’agenda et fais mes programmations (en espérant avoir toutes les réponses à mes questions ce jour-là ! Pourvu qu’il nous donne la date de la fiv, pourvu qu’il nous donne la date de fiv….).

Danse, mon cœur, danse…Accroche-toi et dis bonjour au C 28 !